Aimer signifie t-il contrôler ?

In: Conseils, Discussions

Le pouvoir de l’amour et ses effets sur nous sont souvent inexplicables. Nous les subissons sans rien dire, car nous avons tendance à ne pas en maitriser les contours. En ménage nous avons des habitudes clés liées à un ensemble de facteurs tels que notre culture, notre éducation, nos convictions et bien souvent l’environnement dans lequel nous vivons. Parmi les multiples contours et facettes de cet amour, existe le désir de connaitre, d’analyser et de comprendre l’autre, de façon à mieux gérer nos rapports. Mais doit-on essayer de tout savoir ? Avons-nous besoin de tout partager avec l’autre ? Omettre de dévoiler certains aspects de notre vie constitue t-il un problème en ménage?

Certains estiment qu’en amour conjugal, une amitié réelle, franche et inconditionnelle nécessite une transparence sans équivoque, produisant une confiance entre conjoints, qui se construit au fil du temps en se basant sur ce que l’on sait de l’autre. Dans ce contexte les conjoints communiquent clairement et deviennent confidents l’un de l’autre, dans le but de se donner l’opportunité de mieux se connaître pour mieux se comprendre. Chacun accepte d’être vulnérable, estimant que son (sa) conjoint(e) reste la seule personne aussi proche d’eux : leur moitié, leur complément… celui (celle) avec qui il ne font plus qu’un,  et à qui ils n’ont donc rien à cacher. Quel bonheur pour ceux et celle qui arrivent à s’entendre sur ce principe ! Dans ce cas, ils s’imposent mutuellement cette discipline et se savent acceptés par l’autre entièrement : avec toutes leurs qualités mais aussi tous leurs défauts. Ils bénéficient des avantages de la chose, mais sont également prêts à en assumer les conséquences. Un tel couple est moins apte à percevoir la notion de « contrôle » dans leur relation, car accepte volontairement de se donner et de s’ouvrir.

D’autres préfèrent croire que l’amitié conjugale, toujours alimentée par l’amour, a des limites et ne nécessite pas que l’on envahisse la vie privée de son (sa) conjoint(e). Ils estiment que chaque conjoint reste sa propre personne en dehors de l’autre et a droit a une certaine liberté morale et physique. De ce fait, un tel couple voit le besoin de l’autre de tout savoir ou de vouloir tout partager comme une atteinte à son intimité personnelle. La communication entre conjoints peut exister mais est alors limitée à ce que chacun estime « dévoilable » ou acceptable par l’autre. Peut-on alors parler de franchise et de transparence dans ce cas ? Peut-on alors dire que celui ou celle qui veut en savoir plus que ce que l’autre est prêt à dévoiler, cherche à contrôler son conjoint(e) ?

Bien que l’union conjugale et l’amour qui en découle nous transpose de l’état d’individus à l’état de « complément d’un tout », il est bien vrai que nous demeurons dans le mariage deux êtres différents, dotés de corps et d’esprits différents. Mais si nous avons pu décider de nous unir dans le mariage, nos valeurs, nos principes et nos convictions sont probablement les mêmes… On dit souvent que toutes les vérités ne sont pas nécessairement bonnes à dire. Et il peut arriver d’omettre certaines informations par amour pour l’autre. Mais cela ne signifie pas que nous ne sommes pas responsables des actes que nous posons et des choix que nous faisons au quotidien, qui eux doivent être guidés par l’amour que nous avons pour notre conjoint(e). Notre façon de gérer notre mariage reste personnelle et unique à chaque couple, qui se doit de discuter de ces choses ensemble et de se mettre d’accord dès le départ sur les attentes de chacun en terme de liberté physique et morale au sein de foyer.

D’une façon générale aimer ne signifie pas contrôler, mais c’est certainement parce qu’on aime que l’on a tendance à souvent vouloir en savoir davantage sur la vie de l’autre en dehors de nous. Il est certes, important de développer la confiance entre conjoint, mais n’oublions pas que cette confiance se mérite et se gagne ! Ne demandons pas l’impossible à celui (celle) que nous avons en face de nous. Nous ne saurons jamais ce que fait l’autre en notre absence, et nous devons apprendre à l’accepter, tout en restant vigilant(e). Pourquoi cette vigilance ? Parce qu’il y a tout de même des moments où notre intuition ne nous trompera pas. Et dans ces moments-la, nos questions ne seront pas de trop ! Nous ne pouvons contrôler que ce que nous vivons respectivement, alors assurons-nous de faire des choix réfléchis, qui ne nécessiteront pas que nous aillions à cacher quoique ce soit à celui (celle) que nous aimons. Soyez encourages par cette parole Biblique qui dit : « L’Amour ne fait rien de malhonnête, il ne cherche point son intérêt, il ne s’irrite point, il ne soupçonne point le mal”  1Corinthiens 13:5. Aimons donc véritablement.


Lou

Je suis une épouse tout simplement, et non une experte! Mon pilier : ma foi. Je suis mariée depuis plus d'une douzaine d'années et mère de trois enfants. J’ai été élevée dans une famille chrétienne, cependant je choisis à l’adolescence de vivre pleinement ma foi. Je me considère chrétienne d’identité et non d’étiquette. Plutôt joviale de tempérament, je suis une grande optimiste! Je n’ai pas de mal à exprimer mon opinion sur diverses questions. Et je suis passionnée par tout ce qui tourne autour du theme conjugal. Je me considère épanouie dans mon ménage et je suis consciente que c'est une grace. Je réalise l’importance du rôle de la femme dans le foyer, mais aussi auprès de son homme, en tant qu'aide, selon le plan de Dieu... et surtout dans lit conjugale. Je m’inspire de principes Bibliques pour aider et guider d'autres personnes mariées qui auraient besoin d'encouragements. Embarquez avec moi dans cette aventure qu'est Le Boudoir de Lou!