Mes enfants d’abords?

In: Discussions, Non classé, Parlons-en

Dans le passé, en tant qu’adulte célibataire, nous pensions à nous d’abords et aux autres ensuite… Dès que nous nous sommes mariés, les éléments sur notre liste de priorités ont changé d’ordre… Une fois « casés » notre conjoint(e) et nos enfants sont devenus et restent notre point de focalisation à vie. Mais alors, lorsque nous sommes liés à quelqu’un et que nous avons des enfants, notre cœur balance t-il parfois entre les deux ? N’avez-vous jamais eu à vous posez la question de savoir qui était prioritaire dans votre vie de famille : votre conjoint(e) ou vos enfants ?

La vie de couple nous oblige à penser à l’autre et à la famille que nous fondons. Lorsqu’on est mariés, on ne dit plus « mon », « ma » ou « mes » mais plutôt « notre » et « nos », signe d’unité et de dévotion à notre famille. Entre conjoints, nous prenons soins l’un de l’autre de façon presqu’automatique, puisque nous avons décidé d’être ensemble pour la vie. Mais dès l’arrivée du premier enfant, n’avons-nous pas le sentiment que ces petits êtres innocents ont besoin de bien plus d’attention que l’adulte qui est en face de nous ? C’est certainement le cas, mais comment gérer nos rapports avec nos enfants pour ne pas qu’ils empiètent sur ceux avec notre conjoint(e) ? Cette situation est souvent plus délicate pour une mère que pour un père, car elle se sent émotionnellement connectée à ses enfants dès leurs premiers instants en son sein.

Nous sommes bien conscients du temps et de l’énergie que demande l’arrivée d’un nouveau-né, tout aussi bien que la présence d’enfants de moins de 18 ans dans le foyer… Ce n’est pas évident d’avoir à répondre « oui » chaque fois qu’on est interpellée par l’un d’eux, alors qu’on a en même temps le regard pesant de notre conjoint en face de nous. Par moment, cela peut devenir si lourd, au point que l’un des conjoints se sente négligé au détriment des enfants. Ceci est souvent le cas de l’homme. Alors, permettez-moi de nous rappeler qu’il ne s’agit pas là d’une compétition entre parents et enfants, mais plutôt d’un travail d’équipe (parents) pour le bien des enfants. N’avons-nous pas saisi que les enfants ont cette capacité à nous manipuler dès leur plus jeune âge? Vous en avez sûrement fait l’expérience maintes fois et n’arriviez pas à en croire votre entendement lorsque vous découvriez le stratagème! Notre cœur est si souple quand il s’agit de nos enfants, que nous nous laissons berner chaque fois ! Les enfants sont capables de monter mère contre père, juste pour en tirer quelque chose à leur avantage. Ne l’avons-nous pas encore compris ?

Nos enfants sont certes dans nos vies, pour nous apprendre des tas de choses telles que l’amour inconditionnel, la patience, l’altruisme, la douceur, le sens des responsabilités… Mais nous demeurons les seuls adultes dans cette histoire et nous devons faire preuve de fermeté, de constance et de sagesse dans nos rapports avec eux. En tant que parents nous devons nous obliger à être organisés de telle sorte que les enfants voient combien « papa et maman » sont « soudés »: pas moyen de les diviser ou de pousser l’un à contredire l’autre, ou à faire l’inverse de ce que l’autre demande. De cette façon, les enfants connaissent leur place : ils restent nos trésors, mais apprennent à comprendre progressivement l’importance que chaque parent a dans la vie de l’autre. Il est donc indispensable de pouvoir faire la part des choses dans l’aménagement du temps que l’on accorde aux enfants et à notre conjoint(e). Car il y a un temps pour toute chose ; et il est impératif que chacun de nous apprenne à connaître sa place et à s’y maintenir pour le bien du foyer. Restons donc vigilants et demeurez encouragés !

« Instruit l’enfant selon la voie qu’il doit suivre; et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas. » Proverbes 22:6


Lou

Je suis une épouse tout simplement, et non une experte! Mon pilier : ma foi. Je suis mariée depuis plus d'une douzaine d'années et mère de trois enfants. J’ai été élevée dans une famille chrétienne, cependant je choisis à l’adolescence de vivre pleinement ma foi. Je me considère chrétienne d’identité et non d’étiquette. Plutôt joviale de tempérament, je suis une grande optimiste! Je n’ai pas de mal à exprimer mon opinion sur diverses questions. Et je suis passionnée par tout ce qui tourne autour du theme conjugal. Je me considère épanouie dans mon ménage et je suis consciente que c'est une grace. Je réalise l’importance du rôle de la femme dans le foyer, mais aussi auprès de son homme, en tant qu'aide, selon le plan de Dieu... et surtout dans lit conjugale. Je m’inspire de principes Bibliques pour aider et guider d'autres personnes mariées qui auraient besoin d'encouragements. Embarquez avec moi dans cette aventure qu'est Le Boudoir de Lou!