Connaitre son corps – part II

In: Conseils, Discussions

Le corps de la femme… si beau… si mystérieux… est plein de secrets. Saviez-vous que les zones érogènes les plus sensibles de votre corps sont les mamelons, les organes génitaux et la région anale ? Ces parties de votre corps sont très réceptives aux contacts. Une fois ces contacts établis, ils peuvent provoquer que vous soyez sexuellement excitées au point d’avoir un orgasme (lorsque ces parties précises de votre corps sont stimulées par le toucher).

Les mamelons ou «tétons», ne servent pas qu’à allaiter un nourrisson, mais dans le domaine sexuel, sont très sensibles au toucher et très appréciés de ces hommes. Certaines femmes sont si sensibles des mamelons qu’elles peuvent en arriver à connaitre un orgasme quand ceux-ci sont stimulés de manière adéquate.

Les parties externes du sexe féminin telles que les lèvres, le clitoris, la vulve et l’entrée du vagin sont elles aussi très sensibles au toucher. De la même façon, ces zones sont excitables jusqu’au au point de jouissance. Je soulignerai que bien qu’elles soient qualifiées d’extrêmement érogènes, la majeure partie des femmes sont clitoridiennes : le clitoris, ce petit organe érectile situé dans la partie supérieure de la vulve, représente le siège du plaisir chez la femme. Les caresses prodiguées au clitoris sont en majorité responsables de l’orgasme féminin, si l’on tient compte du fait que la pénétration vaginale n’entraîne l’orgasme que dans une proportion de 30%.

L’anus dont la fonction est l’évacuation d’excréments, se voit également accorder une fonction érotique dans les rapports sexuels (selon les préférences), considérant sa nature érogène, car lui aussi capable de procurer du plaisir lorsqu’il est stimulé au toucher.

Sachant que notre corps est si sensible au toucher, certaines caresses ou techniques sont vivement encouragées au moment des préliminaires sexuels, car très appréciées des femmes, qui demandent une préparation particulière avant l’acte sexuel en lui-même… leurs assurant une certaine satisfaction avant la pénétration et les mouvements de va-vient, qui entraînent l’orgasme masculin, et la fin du rapport dès l’éjaculation. Voici quelques suggestions :

L’effleurage, qui consiste à prodiguer des caresses par le moyen de l’effleurement, ce qui provoque des frissons à peine plus soutenables qu’une douleur. Effleurer le ventre, les cuisses, les fesses, les tétons, la vulve, le clitoris ou l’entrée du vagin procure à la femme des sensations qui sont sûres de créer en elle un désir sexuel plus ardent et peut-être même un orgasme.

Le massage est de plus en plus usité à titre de méthode de mise en condition pour les jeux de l’amour.

Le cunnilingus, qui est l’acte de lécher la vulve et particulièrement le clitoris d’une femme, de sorte à lui procurer un orgasme. Le cunnilingus serait apprécié des femmes autant que la fellation chez les hommes.

Les mordillements, qui consistent à appliquer de petites morsures sur le corps lors des préliminaires ou des relations sexuelles. Les mordillements stimulent en général en intensifiant les sensations de certaines zones érogènes.

En espérant que vous avez pris note… Profitez l’un de l’autre, au maximum ! Demandez à votre conjoint d’utiliser sa bouche, ses lèvres, ses dents, ses doigts, sa peau pour vous préparer convenablement avant la pénétration. Prenez votre temps quand vous faites l’amour… Voici là quelque chose de merveilleux que Dieu a fait !

« Tu es un jardin fermé, ma sœur, ma fiancée, Une source fermée, une fontaine scellée. Tes jets forment un jardin, où sont des grenadiers, Avec les fruits les plus excellents, Les troënes avec le nard; Le nard et le safran, le roseau aromatique et le cinnamome, Avec tous les arbres qui donnent l’encens; La myrrhe et l’aloès, Avec tous les principaux aromates; Une fontaine des jardins, Une source d’eaux vives, Des ruisseaux du Liban. » (Cantique des Cantiques 4 : 12-15)


Lou

Je suis une épouse tout simplement, et non une experte! Mon pilier : ma foi. Je suis mariée depuis plus d'une douzaine d'années et mère de trois enfants. J’ai été élevée dans une famille chrétienne, cependant je choisis à l’adolescence de vivre pleinement ma foi. Je me considère chrétienne d’identité et non d’étiquette. Plutôt joviale de tempérament, je suis une grande optimiste! Je n’ai pas de mal à exprimer mon opinion sur diverses questions. Et je suis passionnée par tout ce qui tourne autour du theme conjugal. Je me considère épanouie dans mon ménage et je suis consciente que c'est une grace. Je réalise l’importance du rôle de la femme dans le foyer, mais aussi auprès de son homme, en tant qu'aide, selon le plan de Dieu... et surtout dans lit conjugale. Je m’inspire de principes Bibliques pour aider et guider d'autres personnes mariées qui auraient besoin d'encouragements. Embarquez avec moi dans cette aventure qu'est Le Boudoir de Lou!