J’en demande plus que lui…

In: Discussions, Parlons-en

Nous savons que l’homme a en général une libido sexuelle plus élevée que celle de la femme. Cela est justifié puisque dans sa constitution, l’homme est amené à désirer le rapport sexuel, sans qu’il n’y ait intervention de sentiments ou d’engagement moral… Gary Chapman, dans son ouvrage intitulé Les 5 langages de l’amour, dit que chez l’homme le besoin sexuel est profondément inscrit dans sa nature. Le désir de relation sexuelle est stimulé par la formation de spermatozoïdes et de liquide séminal dans les testicules. Quand les glandes séminales sont pleines, il se produit chez l’homme un désir physique de les vider. Le désir masculin des rapports sexuels a donc une cause physiologique.

Nous savons également que le désir sexuel chez la femme est plus complexe, puisqu’il n’est pas lié à sa physionomie, mais à sa prédisposition émotionnelle. Par contre, bien que la majeure partie des femmes aient en général une libido inférieure à celle de leur homme, il peut arriver qu’elles traversent des périodes ou leur libido est plus élevée que d’habitude, ou elles peuvent être une exception à la règle: leur désir sexuel se manifeste souvent, sans stimulus particulier, à n’importe quel moment de la journée ou de la nuit, dans n’importe quel endroit… Que faire dans de tels cas, pour ne pas avoir l’impression de gêner notre conjoint ? Et comment interpréter ou gérer les réactions défavorables de son homme ?

Quelque soit la catégorie à laquelle vous appartenez, votre conjoint vous connait, et sait que vous avez tendance à « en demander » plus souvent que lui. Ce n’est rien d’anormal ou de honteux. Vous êtes faites comme vous êtes faites, et votre homme vous aime pour bien plus de raisons que votre libido sexuelle. En vérité, le malaise est dans la tête : pour certain(e)s, entendre « non » est frustrant, voir même blessant… Or, Il peut arriver que l’un ou l’autre des conjoints refuse de faire l’amour pour des raisons simples telles que : la fatigue physique, le surmenage intellectuel, le stress ou la maladie.

Cela dit, la femme doit comprendre que le refus du conjoint d’avoir des rapports n’est pas nécessairement lié aux sentiments que celui-ci a pour elle, ou à un manque d’attirance physique, ou encore à un problème impliquant directement celle-ci. Tout est dans la tête… Parlez-en avec votre conjoint et ensemble, décidez d’une solution qui vous convient, dans le cas ou votre libido est nettement supérieure à la sienne, ou entendez-vous sur une solution qui vous satisfera dans les moments ou vous traversez une période « chaude ».

Alors mesdames, ne tirez pas de conclusions précoces si votre homme vous dit « non, pas ce soir ». Si vous avez l’impression de bouillir de désir au point ou c’est insoutenable, et bien soyez créative… Vous avez toutes les informations nécessaires sur les zones les plus érogènes de votre corps et les caresses et attouchements qui ne demandent pas de pénétration vaginale et qui vous soulageront… Utilisez ces quelques astuces à bon escient.


Lou

Je suis une épouse tout simplement, et non une experte! Mon pilier : ma foi. Je suis mariée depuis plus d'une douzaine d'années et mère de trois enfants. J’ai été élevée dans une famille chrétienne, cependant je choisis à l’adolescence de vivre pleinement ma foi. Je me considère chrétienne d’identité et non d’étiquette. Plutôt joviale de tempérament, je suis une grande optimiste! Je n’ai pas de mal à exprimer mon opinion sur diverses questions. Et je suis passionnée par tout ce qui tourne autour du theme conjugal. Je me considère épanouie dans mon ménage et je suis consciente que c'est une grace. Je réalise l’importance du rôle de la femme dans le foyer, mais aussi auprès de son homme, en tant qu'aide, selon le plan de Dieu... et surtout dans lit conjugale. Je m’inspire de principes Bibliques pour aider et guider d'autres personnes mariées qui auraient besoin d'encouragements. Embarquez avec moi dans cette aventure qu'est Le Boudoir de Lou!