L’excision et la sexualité

In: Discussions, Parlons-en

Maintenant que nous sommes informés sur la pratique de l’excision et sur ses conséquences atroces, que dire sur la sexualité d’une femme victimes de MGF? Comment est-ce qu’une telle femme vit sa sexualité dans le mariage, qui n’existe pas sans cette activité magnifique créée par Dieu? Si l’intimité sexuelle dans le couple est supposée combler les deux conjoints, et renforcer les liens conjugaux, qu’arrive t-il lorsque la femme est indisposée tant émotionnellement que physiquement dans le domaine de la sexualité? Comment gérer un tel problème?

Les rapports sexuels, chez la femme excisée peuvent s’avérer douloureux et insoutenables, à cause de la mauvaise cicatrisation ou des infections répétitives des organes génitaux. Autrement, en l’absence de tels symptômes, le traumatisme lui-même peut entraîner que la femme excisée développe une honte quant à l’aspect de ses organes génitaux, et une inquiétude quand à la réaction de son conjoint. Elle peu également faire un blocage psychologique, et avoir une aversion totale aux caresses sexuelles. Dans bien des cas, il se développe même des vaginismes : impossibilité de supporter une pénétration. De ce fait, il est très important que le conjoint d’une telle femme se montre sensible aux besoins causés par le traumatisme de son épouse. Et il est aussi très important que la femme ose parler de son expérience et de son indisposition à son conjoint, de façon à non seulement l’éduquer sur la question, mais aussi de lui donner l’opportunité de rectifier sa façon à lui de voir et de faire les choses…

Dr Catherine Solano, interviewée par Claire Hédon, journaliste à RFI, dit ceci concernant la possibilité chez la femme excisée d’apprécier les rapports sexuels: « Le plus souvent, l’intérieur du vagin n’a pas été atteint par l’excision. La pénétration sexuelle pendant l’amour peut donc entraîner du plaisir. Mais là aussi il peut y avoir des difficultés. Car l’excision du clitoris est souvent associée à une mutilation des petites lèvres. La cicatrice peut rétrécir l’ouverture du vagin et entraîner des douleurs à la pénétration. Au niveau du clitoris, la zone peut être douloureuses ou déclencher des sensations bizarres comme des décharges électriques, des fourmillements, ou ne déclencher aucune sensation, comme si c’était anesthésié. Cependant, certaines femmes excisées connaissent tout de même l’orgasme clitoridien. Dans ce cas, le gland du clitoris étant coupé, la stimulation du clitoris se fait au niveau des racines du clitoris, qui elles, n’ont pas été touchées par l’excision. En général, les stimulations qui déclenchent le plaisir et l’orgasme clitoridien sont des pressions assez appuyées au dessus de l’endroit où devrait se situer le gland, tout contre l’os du pubis. »

Il est bon de rester informé sur la question de l’excision et de reconnaître l’aspect horrifique de cette pratique, surtout si vous appartenez à une culture qui l’exerce. Et si vous avez été victime de MGF, recherchez la solution qui vous conviendrait le mieux en parlant à votre gynécologue qui saura vous guider. Soyez encouragées!


Lou

Je suis une épouse tout simplement, et non une experte! Mon pilier : ma foi. Je suis mariée depuis plus d'une douzaine d'années et mère de trois enfants. J’ai été élevée dans une famille chrétienne, cependant je choisis à l’adolescence de vivre pleinement ma foi. Je me considère chrétienne d’identité et non d’étiquette. Plutôt joviale de tempérament, je suis une grande optimiste! Je n’ai pas de mal à exprimer mon opinion sur diverses questions. Et je suis passionnée par tout ce qui tourne autour du theme conjugal. Je me considère épanouie dans mon ménage et je suis consciente que c'est une grace. Je réalise l’importance du rôle de la femme dans le foyer, mais aussi auprès de son homme, en tant qu'aide, selon le plan de Dieu... et surtout dans lit conjugale. Je m’inspire de principes Bibliques pour aider et guider d'autres personnes mariées qui auraient besoin d'encouragements. Embarquez avec moi dans cette aventure qu'est Le Boudoir de Lou!